AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rain, L'Abandonnée

Aller en bas 
AuteurMessage
Rain
L'Abandonnée
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
HP:
140/140  (140/140)
MP:
70/70  (70/70)
Competences:

MessageSujet: Rain, L'Abandonnée   Dim 8 Juin - 12:49

~¤ Identité¤~


    -Nom: Inconnu ...

    -Prénom: Connu sous le pseudonyme de Rain.

    -Age: 16 ans

    -Sexe: Féminin

    -Rang: L'abandonnée

    -Groupe: Simili

    -Identité: Simili de la défunte Hitchia

    -Lieu de naissance: Lorsqu'un coeur disparait, une copie vide de tout sens prend sa place, dans l'espoir de remplacer l'âme pure qui s'en est allé.

    -Situation/but: Disparaître serait certainement ce qu'il y a de plus raisonnable, mais l'instinct cherche à nous faire survivre.

    -Comment avez vous connu notre forum?: Grâce à google


~¤Description¤~


    -Physique: Jeune fille âgée de tout juste 16 ans, Rain ressemble en tout point à Hitchia, adolescente emporté par une mystérieuse maladie, dont elle est le simili. Relativement petite du haut de ses 1m65, sa taille ne la gêne pas ... Le visage pâle, dû certainement à sa faible exposition à la lumière et à l'ancienne maladie de l'humaine, la rend parfois effrayante ... en parlant de malade, Hitchia était mortellement atteinte par un mystérieux virus. Ce mal lui faisait cracher du sang et il lui prenait de quinte de toux incessante ... inutile de préciser qu'il était impossible de la soigner. Hitchia était donc vouée à une mort prématurée, et c'est à l'âge de 16 ans justement, juste avant la naissance de Rain que celle-ci rendu son tout dernier soupir.

    Parlons plus précisément de Rain ... son visage est ornée de deux yeux rouge grenat, pierre précieuse de sa vie reflétant ses émotions, cette expression corporelle remplace souvent les mots, les mots ... qu'elle a toujours considéré comme l'arme la plus efficace du monde. Sa longue crinière blanche comme neige et edelweiss coiffé le plus souvent en deux chignons ou laissé à l'air libre la démarque beaucoup des autres simili ou humain. Son aspect général n'est pas vraiment attirant, on peut lire sur son visage la souffrance et le sacrifice. Si elle vit toujours, ce n'est pas vraiment par plaisir, car si Hitchia est morte à cause d'une infection inconnue, elle est née grâce à son désespoir. Ce n'est pas une fierté d'être issu de la peine des autres, il vaut certainement mieux mourir que de vivre une demie-existence.

    Elle arbore aux premiers regards une expression dure et impénétrable, toujours concentré sur sa tâche elle ne laisse aucun sans-blanc d'expression passer en elle, ayant a apprit à lire dans les yeux des autres elle fait toujours en sorte qu'on ne puisse deviner en aucun cas ce qu'elle ressent, force ou faiblesse elle déteste qu'on puisse lire en elle comme un livre ouvert. Étant très observatrice elle a tendance à ne pas réagir et à devenir absente lorsqu'elle détaille ou étudie une situation, un personnage ou un paysage, lorsqu'elle voit un élément qui l'attire, qu'elle trouve plaisant à contempler elle le couche sur papier par diffèrent moyen artistique. Elle a une forte tendance à garder ses dessins ou plutôt ses œuvres d'art -pour avoir hérité du talent d'un père artiste- pour elle seule. Détestant partager une beauté quelconque elle préfère conserver son travail, elle estime que peu de personnes sont capables d'apprécier l'envoutante nature qui nous entoure constamment d'où cet égoïsme un peu spécial.

    Au niveau de l'apparence vestimentaire, Rain est un peu spéciale. Souvent elle s'habille d'un t-shirt représentant une citrouille ou une autre figure de l'épouvante humoristique, son style est particulier, c'est en outre ce qui la différencie de Hitchia qui était toujours habillé de manière sobre. Elle a l'habitude de revêtir un short noir sur des collants rayés en alternance noir et blanc, souvent elle se dit qu'elle a sa place à Halloween Town tout en souriant. Car même si elle incarne le désespoir d'une défunte, elle n'est pas la définition exacte de l'horreur, malgré elle, Rain est plutôt jolie pour ceux qui aime cette aspect relativement excentrique.


    -Caractère: « Après la mort, il n'y a rien, et la mort elle-même n'est rien » A dit Sénéque, grand philosophe Romain.

    La plupart des personnes trouvent que le physique de Rain est déjà exceptionnel, dans le sens où on peut la reconnaître dans une foule de plusieurs centaines de personnes sans avoir trop de problèmes. Mais sa véritable particularité est son caractère. A la psychologie délicate et instable, il faut savoir l'approcher avec des pincettes, d'un naturel agressif et hautain elle ne se laissera dominer par personne au prix même de sa vie, s'il le faut. Elle est ce qu'on peut qualifier d'enfant gâté, elle n'en n'a jamais assez et quoi qu'on puisse faire pour elle, elle ne sera jamais satisfaite ... car pour elle la perfection ne peut se trouver qu'au fond d'un cœur aussi innocent que blanc. Sa conception des choses est tel qu'elle méprise les êtres humains, de part leur sentimentalité. Rain n'a jamais éprouvé quoi-que ce soit, ou peut-être de la haine même si souvent elle est dénué d'émotion, après tout un simili c'est cela. C'est une copie sans les bonnes choses dedans, un cadeau empoisonné pour celui qui le reçoit et qui doit vivre avec. Parfois, Rain se demande ce qu'il ce serait passé si elle n'était pas née, si elle n'avait tout simplement pas existé ... la réponse est évidente. Si son pied n'aurait jamais foulé cette terre cela n'aurait absolument rien changé, être inférieur et ne pas sentir son cœur battre est le cadet des soucies des hommes, car eux, qu'ils soient bon ou mauvais, peuvent vivre librement sans avoir à se cacher, sans avoir à se renier, sans avoir à se détester ...

    Rain ne cherche pas véritablement sa place dans ce monde, car elle sait pertinemment qu'elle n'en a pas. Elle cherche plutôt à accomplir une sorte de vengeance, après qui en a t-elle ? Les cœurs pures, les êtres issu de la lumière, car c'est uniquement de leur faute si elle est forcé d'errer dans ce monde qui n'est pas le sien et qui ne le sera jamais. Il faut aussi savoir que Rain est une ennemie de valeur, perspicace et critique elle dispose d'un esprit capable de faire rapidement le point sur des situations, ce qui fait d'elle une bonne stratège. En outre, sa force ne repose pas vraiment sur l'utilisation de ses armes mais sur son intelligence plutôt développé grâce aux longues nuits d'observation du comportement humain. C'est justement sur ce point qu'il faut insister, sur son étude des hommes qui a grandement influencé son caractère. Rain est une jeune fille très déterminé et parfois, lorsque l'on s'attaque aux choses qu'elle aime, c'est à dire l'art, la magnificence ... elle devient très vite violente et téméraire. Si c'est une enveloppe vide, il faut bien qu'elle cherche à faire quelque chose de ses dix doigts, simili ... gentille ou méchante ? Tout dépend de comment on la voit. Rain ne peut pas dire à qui elle appartient, les ténèbres sont ceux qui se nourrisse de tristesse, et parfois, dans ses rêves ou ses cauchemars ... Rain voit la douleur de Hitchia. Mais la lumière n'est pas meilleure, car elle se croit supérieur à l'ombre, logiquement l'espoir n'est pas mieux que son désespoir.

    « Amour et danger, c'est la même: un champ de bataille. Se regarder dans les yeux est comme de s'envoyer un missile. » VALDES Zoé
    C'est sur cette citation que nous allons cesser d'examiner les rouages de l'esprit de Rain. Aussi curieux soit-il, les humains se lient avec d'autres, parfois on appelle ses gens des amis, ou des amoureux. Rain n'a jamais compris comment quelqu'un peut mourir pour en sauver une autre. Si notre propre mort ne peut nous servir, pourquoi mourir ? Nombreux sont les gens qu'elles a vu perdre la vie, et la plupart du temps cette perte est dû à quelque chose d'idiot, et si finalement l'être humain est fondamentalement une bête, cherchant à se nourrir, à dormir et à rêver ?


    -Signe particulier: Rain est déjà relativement particulière de part son physique et sa psychologie, ajoutons à cela un mystérieux sceau non répertorié dans les livres de magie sur son omoplate gauche.


Dernière édition par Rain le Dim 8 Juin - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain
L'Abandonnée
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
HP:
140/140  (140/140)
MP:
70/70  (70/70)
Competences:

MessageSujet: Re: Rain, L'Abandonnée   Dim 8 Juin - 22:56

~¤Histoire¤~


    -Histoire:

    I- « Il y a trois sortes d'hommes: les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer » Aristote

    C'était un jour pluvieux, au cœur d'une grande ville à l'intérieur d'une grande bâtisse que beaucoup appellent l'orphelinat, certain la nomme « maison ». Il y avait une odeur particulière, et des tas de draps blanc étaient disposé autour de la minuscule pièce, il y avait un lit et une armoire avec une table de nuit. Tout cela avait l'air d'être une chambre, et sur le plancher on pouvait remarquer des grosses tâches de sang, avait-on commis un meurtre ici ? Si tel est le cas, la jeune femme aux cheveux blancs comme neige devait partir au plus vite de cette endroit qui lui était inconnu.
    La porte s'ouvrit doucement, grinçant comme dans les films d'épouvante et un homme au visage noyé de larme dépassait de son entrebâillement. Au début, il fit sans blanc de ne pas l'avoir vu, puis la jeune fille se manifesta par une simple question :


    « Qui êtes-vous ? » Demanda t-elle tout simplement.

    Le vieil homme ne répondit pas immédiatement et écarquilla les yeux comme s'il venait de voir un fantôme, mais sa vision s'en rapprochait beaucoup. Il y a quelques heures, était morte dans cette pièce une orpheline du nom de Hitchia, ressemblant exactement à l'interlocutrice du directeur et propriétaire des lieux. Atteinte d'une maladie incurable, elle avait rendu l'âme il y a peu, à l'âge de 16 ans. Voilà la cause de l'étonnement de l'homme encore inconnu aux yeux de la mystérieuse fille. Mais sa, elle l'apprendra plus tard de la bouche même du professeur retraité répondant au nom de Monsieur Arnothy.

    « Mon enfant ! Comment as-tu pu survivre à cela ? Mon Dieu ! Un vieil ami à moi m'a dit un jour que la science n'est pas exacte dans la mesure où l'être Divin existe ... Je commence à croire à ses sornettes ! »
    Sur son visage se lisait de la joie, du soulagement ... il n'avait pas l'air d'avoir tout bien compris, d'ailleurs celle qui devait s'appeler Hitchia n'était au courant de rien. Partout, le professeur, car c'était ainsi que le nommait les enfants orphelins, racontait son miracle. Parfois il pensait tout haut devant elle, il disait que s'il elle était adopté par un couple de chercheur il ferait peut-être une donation à l'orphelinat, mais il abandonnait rapidement l'idée car il refusait qu'on l'étudie. Après cette période de perdition total, elle déçida de faire des recherche sur son identité. Les peu de renseignement qu'elle put obtenir étaient ceux des archives de l'orphelinat. Elle était né sous X, sans date de naissance précise et ayant approximativement 16 ans, peut-être 15 ans et demie ... Son passé, d'après ce que lui raconta le professeur était brumeux, et l'ayant connu il lui raconta simplement qu'il l'avait trouvé aux portes de sa propriété et qu'il l'avait élevé comme la plupart des enfants ici. Ainsi, il était surement son père ... mais la jeune fille n'avait pas ses notions de racines, elle était sortit de nul part, d'après elle.

    Une fin d'après-midi, alors que la pluie s'abattait sur les carreaux, les lavant par la même occasion la dénommé Hitchia entra dans le bureau du directeur. Elle avait une question a lui poser, une question qui lui tenait à cour et qui pourrait débuter sa quête d'identité. Elle s'avança timidement jusqu'au bureau de chêne, un sourire bienveillant demeurait sur le visage du vieil homme, ses lunettes lui tombant sur le nez.

    « Hé bien, que t'arrive t-il ma petite ? Un problème ?
    -Non rien de tout cela, je voudrai vous demander quelque chose ... si vous voulez bien. »


    La mine réjouit, le professeur l'invita à s'asseoir comme si elle était un invité de marque et se pencha vers elle, le menton sur ses mains croisés.
    « Demande moi tout ce que tu veux, j'essaierai de te répondre le plus précisément possible !
    -Vous qui êtes un érudit et qui possédez de nombreux ouvrages intellectuels, savez-vous comment dit-on pluie dans un autre langage ? »


    Le vieil homme éclata de rire, elle avait prit un ton si grave pour lui demander de traduire pluie dans un autre dialecte !
    « Aussi loin que remonte mes souvenirs, il me semble que la pluie se dit aussi Rain !
    -Oh, c'est très jolie ! Dites professeur, est-ce que je peux m'appelle comme cela ?
    -Quel drôle d'idée, ma foie rien de t'en empêche mais la pluie c'est plutôt triste non ?
    -Je suis née un jour de pluie, alors sa me paraît mieux que Hitchia.
    -Hitchia est le nom que je t'ai donné, il ne te plait pas ?
    -Ce n'est pas sa, mais j'ai l'impression qu'il ne m'appartient pas ...
    -Fait comme il te plait mon enfant, mais je ne crois pas que sois né un jour de pluie, quand on t'a déposé au pas de ma porte nous étions en été ...
    -Non, je sais qu'il pleuvait ce jour, le jour où JE suis née.
    -Si tu le dit ! Allé, va rejoindre tes camarades, c'est bientôt l'heure du dîner ! »

    Rain, car maintenant c'était SON prénom partit un grand sourire aux lèvres. Elle avait obtenu ce qu'elle voulait du directeur, maintenant il ne tenait qu'à elle de se construire des souvenirs et une vie ... car son histoire ne demandait qu'à être écrite.


X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-


    II- « A la naissance d'un enfant, si sa mère demandait à sa bonne fée de le doter du cadeau le plus utile pour lui, ce cadeau serait la curiosité. » ROOSEVELT Eleanor

    Accoudé à le fenêtre de sa chambre, Rain regardait rêveusement le ciel étoilés, la lune étant caché par les nuages. Ce paysage était le plus beau qui soit et elle ne comptait plus les nombres de dessins qu'elle avait pu dédier à la nuit. Elle s'apprêta à fermer les volets et à plonger dans les bras de Morphée quand une forme attira son attention. C'était comme un point noir ou bleu nuit, elle ne voyait pas bien en l'absence de lumière et cru que c'était un chat. Très attirée par la ville et ses environs, la curiosité de la jeune fille l'emporta sur la raison et elle escalada bravement le rebord de la fenêtres, elle n'était qu'un premier étage et ce fut un jeu d'enfant pour elle de sauter depuis celui-ci. Ce n'était pas une adolescente normal, elle avait des capacités physique relativement développés par rapport aux autres jeunes de son âge et c'est sans même se fouler une cheville qu'elle retomba souplement sur le sol. Le petit chat qu'elle avait surement vu un peu plus tôt continuait sa course, mais Rain courait très vite et c'était elle qui avait les meilleurs résultat aux tests sportifs que le personnel de l'orphelinat faisait faire aux enfants.

    La forme ombré au profil de félin l'amena dans des ruelles sombres et des avenues éclairées par quelques réverbères, Rain marqua une pause ayant subitement perdu le chaton. Elle se rendit compte qu'elle ne savait pas où elle se trouvait, ni même la distance approximative qu'elle avait parcouru durant sa traque. Elle conclut donc qu'elle était perdu ... et qu'elle n'avait aucun moyen de retrouver son chemin sans demander de l'aide à quelqu'un, et justement elle n'était pas censé avoir fait le mur. C'était bien la première fois qu'elle désobéissait aux règlement de l'orphelinat et elle le regrettait déjà. Déboussolé mais pas pour autant désemparé elle marcha silencieusement dans une des allées sinueuses de la ville. Elle n'avait jamais quitté sa « maison » sauf pour aller dans un parc de temps en temps ... ce monde étrange était sa nouvelle découverte, à la fois effrayant et attirant. Elle erra dans les rues, feignant de chercher son chemin elle s'attardait devant tout et n'importe quoi.

    Il devait être maintenant très tard et c'était le moment de rentrer pour de bon. Soudain, un craquement se fit entendre. Étonnée Rain se retourna et retourna près d'une fontaine où des poissons rouges nageaient innocemment, dans le reflet de l'eau, elle put voir les nuages sortir la lune de l'ombre. Un croissant parfait venait scintiller sur l'eau de la grande fontaine, un mince filet d'eau sortait d'un jet à intervalle régulière ce qui troublait une fois de plus l'image. Elle s'apprêta à faire demi tour quand elle remarqua une forme étrange se dessiner lentement près de la lune, c'était deux points jaunes, le reste de la forme se confondait avec le reflet du ciel. Elle se pencha pour mieux voir ce corps étrangé quand elle vit subitement les mains, où ce qui lui servait de membres supérieurs se jeter sur elle. Elle esquiva l'attaque par chance, grâce à ce miroir liquide et se rendit compte que ce qu'il l'avait attaqué était ce qu'elle avait prit pour un chat. Mais ce n'était absolument pas cela, et quoi que sa pouvait être ... ce n'était pas humain. La créature fixait Rain d'un regard perçant, elle se balançait de droite à gauche, cherchant une faille dans la garde de la jeune fille qui ne faisait que se protéger de ses bras. Il prit son élan et sauta en l'air, c'était comme s'il l'évitait dans l'atmosphère. Rain commençait à avoir réellement peur et se fit renverser vers l'arrière par la « chose », pourtant elle ne ressentait de douleur nul part et la mystérieuse bête avait disparu.

    Elle se releva et dépoussiéra son short, par chance ses précieux collants rayés par une alternance de noir et de blanc n'était pas troués. Curieuse avant tout, elle scruta l'horizon pour vérifier si la bestiole était bel et bien partit ... et ce n'était pas le cas. Un troupeau de créatures semblables à celle qu'elle avait rencontré auparavant venait vers elle. Ils se déplaçaient bizarrement, tantôt avec leur sorte de jambes et parfois ils disparaissaient sur le béton de la longue rue et n'étaient plus qu'une tâche noirâtre. Ils étaient maintenant proche de là où se tenait la jeune fille et elle décida de quitter les lieux avant que la situation ne devienne trop dangereuse pour elle. Elle se retourna rapidement et s'apprêta à démarrer sa course quand un obstacle lui barra la route. Elle le percuta de plein fouet, c'était aussi dure que de la brique ... Elle passa sa main sous son nez pour vérifier si le sang ne coulait pas, elle avait eu de la chance car ce n'était pas le cas. En revanche la chose qui lui barrait la route n'était pas un poteau, ni un de ses monstres mais un jeune homme, qui ne devait pas être bien plus vieux qu'elle, enfin c'est ce qu'elle en déduit en voyant son visage quasiment angélique. Ses yeux d'un bleu et azur et ses cheveux brun, plus noir qu'un corbeau contrastait son visage comme le jour et la nuit. Mais Rain ne se laissa pas impressionner par la beauté de l'opposant, il ne lui voulait certainement pas que du bien. Elle serra les poings et agressa du regard le jeune homme, elle était prête à se défendre s'il le fallait, mais ses poings ne feraient surement pas le poid contre une horde de créatures de la nuit et l'inconnu qui lui faisait face.


Dernière édition par Rain le Mar 10 Juin - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain
L'Abandonnée
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
HP:
140/140  (140/140)
MP:
70/70  (70/70)
Competences:

MessageSujet: Re: Rain, L'Abandonnée   Mar 10 Juin - 20:30

    III - « Avant de pouvoir se lier d'amitié avec quelqu'un d'autre, il faut être ami avec soi-même. » ROOSEVELT Eleanor

    L'intensité de son regard était tel que Rain ne pouvait pas garder les yeux fixés sur son visage pâle. Elle était obligé de dévier son regard de ce demi-Dieu, elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi sombre et pure à la fois ...

    « Avant de te tuer, donne moi juste ton nom ... » Il avait parlé d'une voix assez rauque par rapport à celle de la jeune fille bien sûr et paraissait très sérieux. Ainsi sa vie allait s'achever ici ... elle haussa les épaules et répondit spontanément à sa question.
    « Je ne sais pas !... » Elle ne voulait pas dire cela, elle avait un prénom, comme tout le monde ... cependant elle avait toujours la sensation de ne pas avoir toujours vécu ici, elle se sentait trop différente des autres ... et c'était peut-être mieux si elle cessait d'exister ici et maintenant, elle n'aurait plus ce sans-blanc de sentiment, car ne ressentait pas vraiment, qui lui faisait regretter d'être en vie, c'était comme si elle avait prit la place de quelqu'un.

    Dans un sursaut, le jeune homme dégaina une épée, luisante et parfaitement entretenu. La lame brillait et était pointé vers sa gorge. Le regard dur et impénétrable il continuait de la regarder comme si elle était une condamné à mort. Pendant ce temps là, Rain se demandait si elle allait manquer à quelqu'un ... et la réponse, qui ne fut pas difficile à trouver; fut « non ». Tout simplement ... personne ne la connaissait vraiment, elle vivait avec des gens avec qui elle parlait de la pluie et du beau temps ... rien de bien intéressant, alors les choses seront mieux comme sa. Elle sentit le vent se déplacer par l'élan que prit l'arme de l'inconnu qu'elle avait nommé intérieurement son « tueur ». Un fracas et des bouts de cristaux volaient dans l'air, Rain fut projeté vers les monstres qui étaient resté sagement derrière, une sorte de bulle faites d'un matériaux de luxe, comme le cristal enveloppait la jeune fille ... Elle ne comprenait pas, elle aurait du mourir, mais non ... On en avait décidé autrement apparemment, mais elle n'avait pas encore échappé à son destin tragique car les bestioles bleu nuit la regardaient avec appétit. Un geste, ferme et précis les arrêta tout de suite. Son « tueur » s'avançait à nouveau vers Rain qui était retourné embrasser les pavés. Elle s'arrêta à ses pieds, et alors qu'elle pensait qu'il levait la main pour l'achever il la lui tendit. Méfiante, Rain se redressa mais ne saisit pas le petit secours qu'on lui offrait, une lueur de rancune dansaient dans ses iris rouges sang.


    « Tu es comme moi ...
    -Sa m'étonnerait beaucoup ! »
    Elle avait dit cela avec une pointe de rage qui faisait trembler sa voix.

    « Tu ne sait pas qui tu es, et tu n'est pas la seule ... Désolé de te décevoir mais tu es très loin d'être unique en ton genre. Tu n'es qu'une simple copie ... »
    Ce qu'il disait était totalement vraie, au fond d'elle-même, elle l'avait toujours su. Elle n'était pas un être original, et vu comment il lui en parlait, il ne devait pas être étrangé à ce phénomène. Elle haussa les épaules et accepta son aide de façon à se relever.

    « Simili ... je m'en doutais, tu as le profil exacte. Nous sommes devenu tellement banal, de nos jours il en traînent partout.
    -Tu en parle comme s'ils étaient de la vermine ...
    -Je suis un Simili, et toi aussi ! »

    Elle ne savait pas du tout de quoi il voulait parler, Simili ... sa lui faisait penser à similitude, un mot qu'elle avait croisé dans le dictionnaire de la grande bibliothèque privé du professeur. Comme il l'aimait particulièrement, elle avait quartier libre en ce qui concernait sa précieuse collection de livres en tout genre.

    « Tu dois être fou ...
    -Tu es une arme, tu es né pour incarner la part des ténèbres du possesseur de ce corps, le tien ... celui qui ne t'appartiens pas légitimement !
    -Un corps a deux propriétaires ? Tu délire !
    -Si son propriétaire désire le reprendre, où s'il en a l'occasion, tu sera étouffé et tu redeviendra comme ce que tu était avant, la part obscure de son cœur ... »


    C'est ainsi que le jeune homme, qui se présenta sous le pseudonyme de Tsuki lui expliqua ce qu'était un Simili, mais aussi les sans-cœur, les bestioles qui étaient à son service et qui l'avaient attaqué un peu plus tôt dans la soirée. Il mentionna cependant une certaine organisation, c'était son travail sans doute, mais il refusait de lui en parler. Après de longues heures de conversation, le jour se levait enfin et l'aurore leur offrit un spectacle majestueux. Il était temps pour elle de regagner sa minuscule chambre dans l'orphelinat, triste souvenir par rapport à l'immensité de la ville. Elle quitta le jeune homme et ses monstres, contente de pouvoir regagner un lieu où elle serait en sécurité. Elle voulu emprunter une ruelle dont elle ne connaissait pas la destination, mais Tsuki lui rappela gentiment, un pic d'agacement dans le voix, que le bâtiment qu'elle cherchait se trouvait à l'opposé du chemin qu'elle allait emprunté. Vexée, Rain partit dans rien dire et regagna sa « maison ». Rien n'avait changé, son lit aux draps jaunes l'attendait, sa fenêtre était toujours grande ouverte ... Elle s'engouffra à nouveau, non sans mal pour escalader la bordure et se laissa tomber sur son matelas ... la fatigue la gagnait lentement ... elle n'avait pas le souvenir d'avoir fermé les yeux, pourtant elle dormait déjà.

    Dans son rêve, elle était accompagné de Tsuki, le Simili ... Elle se baladait dans une cité inconnu, peut-être était-ce la sienne ? Elle n'en avait aucune idée. Ils avaient tout deux un comportement étrange l'un envers l'autre. Une sorte de complicité, de malice commune étaient nés ... Elle avait déjà entendu parler d'ami, c'était peut-être un « ami » qu'elle avait là ... ?


X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-


    IV - « La confiance en soi est le premier secret à cacher. » Ralph Waldo Emerson

    Comme à chaque fin de repas, Rain retournait dans sa chambre et ouvrait en grand la fenêtre pour pouvoir écouter la musique de rue que l'on passait en été. Quelle merveilleuse saison ! C'était l'occasion de profiter pleinement de la vie, le soleil et les parfums des fleurs ... c'était un délice ! Rain écoutait distraitement les notes hautes d'une chanson mêlant violon et piano : deux instruments aux sons mélodieux qu'elle aimait particulièrement. Mais sa paix fut troubler par l'impact d'un caillou sur son matelas qui rebondissait jusqu'à atterrir aux creux de ses mains, c'était un petit galet et un long morceau de papier y était enroulé. Elle le déplia, dessus était inscrit à l'encre noire :

    « Rejoins moi sur la place, j'ai besoin de ton aide ... » Tsuki

    Elle haussa les épaules, sa ne devait pas être bien grave et en plus sa lui ferait une sortie. Néanmoins, elle allait attendre un peu avant de se sauver. Une petite heure après, elle put sortir comme elle l'avait fait cette fameuse nuit. Entre temps elle avait revu Tsuki, il était toujours aussi mystérieux et parlait de temps en temps de cette organisation ... Bien sûr il lui avait fait juré de ne pas en parler à qui que ce soit, même à lui même.
    Rain marchait jusqu'à la plage, celle-ci longeait le quartier est de la ville, n'étant pas très loin de l'orphelinat, la jeune fille n'eut pas de mal à trouver son chemin. Elle pénétra sur l'étendu de sable blanc, le coucher de soleil y était magnifique surtout en cette époque de l'année ... Mais Tsuki n'était pas là, elle continua sa promenade déguisé à la frontière séparant le sable chaud et le remous des vagues. Un bruissement se fit entendre ... et Tsuki apparut d'une sorte de nova noirâtre, comme s'il n'y avait que du vide autour de lui. Le portail de l'ombre disparut aussitôt et Tsuki salua brièvement Rain.


    « Merci d'être venue, j'ai en effet un petit service à te demander ... » Dit-il d'une voix fluide, cependant il avait l'air un peu sous pression.
    « Tout dépend de quel type d'aide il s'agit ... » Rain ne voulait pas prendre de risque, après tout elle ne lui devait rien.
    « Je voudrai que tu récupère un paquet pour moi, rien de bien méchant ...
    -Je pense que je fais bien de me méfier ... avec toi, on ne sait jamais. »

    Il l'a fusilla du regard, surement un peu vexé par cette remarque et lui murmure quelque chose à l'oreille.
    Rain acquiesça d'un hochement de tête et demanda simplement où était le point de rendez-vous.

    « Dans le quartier marchant, du remarquera surement quelqu'un d'étrange, dés que tu le voit, fait lui un signe pour qu'il te repère et suit le ... où qu'il aille.
    -Tu m'en devra une alors ...
    -Quoi ?! Je t'ai sauvé des griffes des sans-cœur je te rappelle ... »

    Les termes comme sans-cœur, simili, maître de la keyblade etc ... n'étaient pas encore bien acquis pour Rain, elle dut réfléchir un peu avant de répliquer courageusement :
    « Je te rappelle que tu as essayé de m'égorger avant de dire à tes larbins de ne pas me dévorer ... A ce sujet, pourquoi ce ne sont pas eux qui vont jouer les postiers ?
    -Pff ... Tu comprendra bien vite ... »
    Et il disparu par la même porte à la matière étrange.

    Rain regrettait déjà d'avoir accepté le marché, en plus elle n'avait rien à y gagner ... Enfin ... elle pouvait bien faire sa pour lui. Elle se rendit donc au quartier commerçant, là il y avait des dizaines d'échoppes et une fois par mois se tenait un grand marché, là-bas on pouvait trouver toutes sortes de choses. Aussi bien des victuailles que des armes et d'autres potions, des jouets pour les petits enfants et des vêtements pour toutes les tailles. Il y avait encore du monde malgré l'heure tardive, les magasins n'allaient pas tarder à fermer et les présentoirs seraient rangé dans peu de temps. Elle se posta près d'un primeur qui avait été littéralement pillé, il ne lui restait plus que quelques pommes et même pas de quoi faire un gâteau avec le peu de citron dans une de ses cagettes, il faut dire que le climat marin n'était pas très approprié pour tout ses fruits exotiques. Rain examina chaque passant, et personne n'avait l'air de détenir un colis important pour Tsuki. Plus loin, il y avait une femme qui jouait de la guitare, elle décida de l'écouter avant de reprendre ses recherches, il y avait un petit bol placé à côté d'elle, malheureusement Rain rien à offrir à la mendiante. Elle faillit partir quand elle lui adressa la parole.

    « Petite ... petite ... entend tu le chant des loups qui percent la lune ? Entend tu le hululement des chouettes à travers la nuit ? Dis moi, petite ... as-tu un cœur ? »

    Ses paroles la frappèrent, c'était donc elle ... sans dire un mot de plus, la femme ... Rain n'aurait pas su dire si elle était jeune ou déjà âgée, partit vers une ruelle peu fréquenté par les passants. Elle devait la suivre à tout prix, elle lui emboita le pas ... C'est qu'elle était rapide la bougresse, impossible de la suivre en marchant, Rain devait courir pour ne pas la perdre de vue. Enfin, elle s'arrêta après des bons kilomètres de filature, la jeune fille put enfin lui parler.

    « Si j'ai un cœur alors ... elle reprit son souffle, je suis le plus grand malheur du monde ...! »
    La femme s'arrêta, elle avait un long manteau et un capuchon au bout qui cachait son visage. Elle releva sa capuche pour révéler son identité et surement, pour lui donner le paquet.


    « Étrange, Tsuki n'est pas venu ... je suppose qu'il a confiance en toi ... » Souffla t-elle, d'une voix cristalline.
    Elle sortit de sous sa cape une minuscule boite tenant dans la paume d'une main et s'approcha de Rain jusqu'à n'être plus qu'à quelque centimètre d'elle. Elle dégageait une aura bienveillante, ses yeux étaient d'une clarté sans égal et plus encore leur couleur unique semblait refléter de l'or. Ses cheveux blond platine bien coiffé laissait apparaître une image angélique ... était-ce vraiment un ange ? Elle ne saura peut-être jamais, car déjà elle s'était éclipsé laissant le précieux objet dans les mains de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain
L'Abandonnée
avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
HP:
140/140  (140/140)
MP:
70/70  (70/70)
Competences:

MessageSujet: Re: Rain, L'Abandonnée   Mer 11 Juin - 18:04

    V - « Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois pas l'oubli.» Elie Wiesel

    Rain courait, elle ne devait s'arrêter sous aucun prétexte. Il n'y avait surement personne derrière elle mais son objectif était de retrouver Tsuki le plus vite possible ... serrant son paquet le plus fort possible elle tournait au hasard dans les rues, c'était lui qui était chargé de la retrouver et non le contraire, mais il ne fallait pas qu'elle reste statique en étant en possession de cette chose. Il faisait nuit noire et elle trébuchait de temps en temps ce qui l'a ralentissait un peu, après une course effrénée elle s'arrêta à l'angle d'une rue pour reprendre un peu sa respiration qui était encore plus saccadé que d'ordinaire. Bien qu'elle expirait fort, elle entendit des bruits de luttes, des promesses de mort ... Une sueur froide lui glaça l'échine, elle ne put s'empêcher de s'approcher de l'origine des cris. Elle tendit le coup et eu la vision d'un groupe d'homme en train de s'attaquer à une seule personne ... qui n'était autre que Tsuki. La peur commençait à l'envahir, que devait-elle faire ? Lui porter secours ou s'enfuir le plus loin d'ici ?... Elle entendit une nouvelle plainte et elle reconnu la voix du jeune homme sans peine, il était à présent sur le dos, serrant la lame d'un de ses adversaires qui avait commencé à s'enfoncer dans sa poitrine. Sans réfléchir elle se jeta dans la bataille, ses mains la démangeait, puis lui brûlait ... elle n'avait jamais autant souffert de sa vie ! Au creux de ses deux mains tremblantes se formaient deux boules, toutes les deux noire comme la nuit, une épaisse couche d'ombre l'entourait, elle ne voyait plus rien ... elle entendait simplement Tsuki qui lui suppliait de partir d'ici. Sa vue était encore brouillé quand le nuage de fumée se dilata, elle voyait tout en noir et blanc ... Par un acte de bravoure ou de suicide elle attaqua au point celui qui avait blessé le jeune homme. La collision fut brutale et les deux sphères d'énergie s'échappèrent des paumes de Rain et s'abattirent sur le visage de l'agresseur ... Une mare de sang entourait à présent le cadavre ... La jeune fille qui pouvait de nouveau voir correctement s'aperçut que la boîte avait disparu ... d'une manière ou d'une autre, la chose qu'elle contenait lui avait donné cette mystérieuse force. Tout les attaquants s'étaient déjà dispersés, il n'y avait plus personne à part elle et Tsuki qui agonisait.

    « ....B-Bien joué .... » Il avait articulé ses mots avec difficulté.

    Rain devait se rendre à l'évidence, mais elle refusait d'accepter cette perte ... Mais elle n'arrivait pas à prononcer ne serait-ce qu'une syllabe, elle avait extrêmement chaud et n'arrivait plus à respirer. Ses yeux se retournaient, elle faisait bien plus qu'un malaise et elle s'effondra sur le sol, à moitié morte ...

    X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-X-


    Une jeune femme aux cheveux d'un blanc immaculé se tenait devant une tombe. Elle était anéanti, elle avait perdu le seul être qui lui était cher, la seule personne qui serait irremplaçable à ses yeux. Au début elle ne comprenait pas ... elle n'acceptait pas ... elle préférait elle aussi quitter ce monde plutôt que de vivre sans lui. Puis elle sut, elle sut qu'il était en réalité un ennemi des êtres de lumière et qu'il devait absolument leur cacher la source de pouvoir qu'elle avait en elle-même pour qu'elle ne puisse pas les rendrent encore plus puissant. Il avait sacrifié sa vie pour cela, et sa dernière mission fut un échec ... à cause d'elle.
    Cette nuit là, elle avait tué, elle avait pleuré ... Rain n'est plus la même à présent. Rain n'est qu'une pluie fine qui s'abat sur quiconque essaie de voir le soleil, la chaleur n'est qu'une illusion pour ne pas avoir peur ... Elle a perdue son sourire, elle a trouvé un sens à sa vie. La vengeance et l'envie de sang pour se racheter aux yeux de l'être perdu ... pour le faire vivre à travers ses pensées.


    « Petite ... petite ... entend tu le chant des loups qui percent la lune ? Entend tu le hululement des chouettes à travers la nuit ? Dis moi, petite ... as-tu un cœur ? »
    Elle n'a pas de cœur, car elle n'en aura jamais ... et toi, as-tu un cœur ? Si oui je te l'arracherai.



~¤Statistiques¤~


    -Arme principale: Fleuret de lune, il s’agit d’une arme d’escrime, ni trop longue ni trop courte, la lame de la lame est parcouru par de petits filagrammes d’argent, et son étrange manche change de forme et d’aspect selon l’humeur de son possesseur, ce qui permet a Rain seul de pouvoir l’utiliser.

    -Compétences:

    Compétences perso:

    Mythisme de feu : La lame de Rain commence peu a peu a mystérieusement être recouvert de flamme bleu sur sa lame, alors que Rain pointe sa lame vers son adversaire. Lorsque celle-ci se prépare a une attaque, les quelques flammes bleus qu’était sur la lame se voit se multiplier, la lame devient alors complètement enflammer d’un feu ne brulant pas. Il s’agit du feu qui embrasse l’âme des adversaires lorsque Rain percute celui-ci.

    Sphère protectrice : Alors que Rain se tien encerclé de ses adversaires, celle-ci écarte les mains pour, grâce a sa magie faire apparaitre dans chacune de ses paumes de mains une sphère d’énergie. Petit au début, puis devenant de plus en plus grosse. Rain peut alors se déplace avec ses étrange sphère lévitant autour de sa paume de main, Rain peut alors frapper directement jusqu'à 7 adversaire, avant que son pouvoir magique ne s’épuise.

    Eruption de lumière : Le sceau de Rain sur son omoplate s’illumine, au même instant un symbole identique se dessine au sol, juste sous les pieds de Rain, faisant apparaitre de petite sphère de lumière autour de Rain. Celle-ci tourne alors sur elle-même, pour récupérer la dizaine de sphère de lumière dans ses mains, pour finir par rassembler les pouvoirs cumulés de ses deux mains au dessus d’elle, créant une puissante boule d’énergie. L’énergie canalisé et si forte que Rain laisse celle-ci se libérer, créant une gigantesque explosion emportant tout les ennemis du terrain.

    Spécialité:

    Energie Magique : En pleine attaque, en plein combat, Rain fait apparaitre autour d’elle cette étrange sphère ressemblant a première vue a un bouclier, mais celle-ci donne a Rain une étrange force pendant un bref moment, les attaques de Rain se font bien plus puissante jusqu'à ce que la sphère crée disparait. (Style Energie)

    Drive form:

    Frénésie cuirassé : Soudainement, Rain se retrouve prisonnière d’une étrange sphère encerclant son corps, celle-ci ne peut être traversée qu’à partir de l’intérieur. Lorsque Rain sort son épée, celle-ci devient alors plus grande, comme si elle se reflétait, ressemblant plus à un Lascaux, les attaques de Rain s’enchainant tellement rapidement avec une si grande force. Rain est dans une frénésie totale.

    Invocation:

    Léviathan : Une puissante créature marine, en réalité un dragon aquatique a la taille gigantesque. Celui-ci s’invoque grâce au sceau de Rain, et a sa lame. Cette étrange créature volant est capable d’envoyer de puissante attaque sur ses adversaires, et a toute température. Venant porter secours a Rain pendant son combat.


    ~¤Règles¤~


    J'ai lu et j'approuve les règles du forum.

    Signature:
Rain n'est qu'une pluie fine qui s'abat sur quiconque essaie de voir le soleil, la chaleur n'est qu'une illusion pour ne pas avoir peur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konstantine
Fondateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 483
Age : 26
Date d'inscription : 22/02/2008

Feuille de personnage
HP:
650/650  (650/650)
MP:
325/325  (325/325)
Competences:

MessageSujet: Re: Rain, L'Abandonnée   Mer 11 Juin - 20:57

Bonjour a toi!

Alors après un petit temps pour ta fiche la voila enfin fini^^ Mais bon vu la qualité d'écriture, et le soin apporté j'imagine que sa en vallait la peine hein^^
Alors, rien a dire la dessus, si ce n'est qu'il s'agit d'une bonne fiche, complète et bien écrite. Un personnage qui semble être bien maitrisé, et clair dans les esprits. Une histoire bien formé. Inutile de préciser que je valide bien sur.

J'espère voir de ta part de nombreux RP! J'espère que le forum te plais déjà, et qu'il te plaira encore longtemps!

En espérant que tu te sente bien parmi nous.

_________________
En soi, il n'existe rien de bon ou de mauvais, tout dépend de ce que l'on en pense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rain, L'Abandonnée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rain, L'Abandonnée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le navire abandonné
» Visite en un lieu qui semble abandonné ...
» November Rain [ACCEPTÉ]
» o the light will shine through the rain.
» Karchame level 71

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.•'´¯)¸,ø¤``¤ø,¸--Kingdom Hearts RPG--¸,ø¤``¤ø,¸ (¯`'•. :: .•'´¯)¸,ø¤``¤ø,¸--Kingdom Hearts RPG--¸,ø¤``¤ø,¸ (¯`'•. :: -Présentation de votre personnage- :: -Fiches validées--
Sauter vers: